2018-09-08_14

 

Titre :

Jusqu'à ce que la mort nous unisse

Auteur :

Karine Giébel

Genre :

Thriller

Éditeur :

Pocket / Fleuve Noir

 

Résumé :

La montagne ne pardonne pas. Vincent Lapaz, guide solitaire et blessé par la vie, l'apprend aujourd'hui à ses dépens : la mort vient de frapper, foudroyant un être cher. Simple accident? Vincent n'en croit rien : la victime connaissait le parcours comme sa poche. C'est un meurtre. Avec l'aide d'une jeune gendarme, Vincent mène l'enquête, de crevasses en chausse-trapes, déterrant un à un les secrets qui hantent cette vallée. Et Lapaz non plus n'est pas du genre à pardonner...

Ce que j'en pense :

J'ai lu ce livre cet été pendant mes vacances. C'est-à-dire, il y a quelques semaines déjà. Je devais écrire et publier ma chronique la semaine de mon retour mais j'ai changé d'avis. Ensuite je devais le faire la semaine dernière mais j'ai été très occupée et sincèrement je pensais très peu à mon blog et aux chroniques, j'avais juste envie de lire le soir pour me changer les idées. Donc après plusieurs semaines de retard voici enfin mon avis sur le roman de Karine Giébel.

Je l'ai DÉVORÉ et ADORÉ, gros coup de coeur pour ce livre.

Cette histoire est un mélange d'amitiés, de non-dits, de secrets gênants, de ragots de village, de fantômes du passé. C'est une lecture captivante qui ne m'a pas laissé indifférente. 

Dans ce livre, j'ai tout aimé. Le récit est fluide et prenant, c'est bien écrit. J'ai aimé l'intrigue, le dénouement, les personnages, j'ai aimé son rythme, j'ai aimé la façon dont est construit le roman. Même si l'histoire met un peu de temps à démarrer, ça ne m'a pas dérangé, au contraire. Le début est assez lent mais il n'y a pas de longueurs, je ne l'ai pas trouvé ennuyeux. J'ai aimé découvrir ceux qui deviendraient les protagonistes, la description des lieux, la description des montagnes et de la nature.

Et la fin, quelle fin, je ne m'y attendais pas du tout, je l'ai trouvé excellente. Pour tout vous dire après ce roman, j'ai eu besoin de quelques jours pour pouvoir en lire un autre. Tout simplement parce que j'ai tellement apprécié la compagnie de Vincent et de Servane que je n'arrivais pas à commencer une nouvelle lecture.

"Jusqu'à ce que la mort nous unisse" est le premier roman que je lis de cette auteure et je suis ravie d'avoir enfin découvert sa plume. En terminant ma lecture je me suis d'ailleurs posé la question, à savoir pourquoi j'avais mis autant de temps à lire les romans de Karine Giébel, surtout que j'en ai très souvent entendu parler et j'entendais ou lisais beaucoup d'avis positifs à son sujet.

Maintenant c'est chose faite et je n'ai qu'une envie, lire ses autres romans. Alors comme je découvre, tout juste, la plume de Karine Giébel, si vous connaissez et aimez cette auteure, n'hésitez pas à me conseiller des titres en commentaires, je les ajouterai avec grand plaisir dans ma liste de souhaits.

Je vous souhaite de belles lectures et vous dis à très bientôt.

Sarah