2018-08-04_19

 

Titre :

Un appartement à Paris

Auteur :

Guillaume Musso

Genre :

Thriller

Éditeur :

Pocket / XO

 

Résumé :

Paris, un atelier d'artiste au fond d'une allée verdoyante.

Madeline, une ex-flic londonienne, y est venue pour panser ses blessures.

Gaspard, un auteur misanthrope, l'a loué pour écrire dans la solitude.

À la suite d'une méprise, ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques temps. Dans l'atelier, où plane encore le fantôme de l'ancien propriétaire, Madeline et Gaspard vont mettre au jour un secret terrifiant.

Et cette découverte glaçante va les forcer à affronter leurs propres démons dans une enquête vertigineuse qui les changera à jamais.

Ce que j'en pense :

Pour une fois je ne vais pas vous dire de quoi parle l'histoire car je pense que le résumé même s'il est très court, dit juste ce qu'il faut savoir, il dit l'essentiel. Aujourd'hui je vais seulement vous donner mon avis, qui malheureusement n'est pas très positif.

Certes j'ai lu ce livre rapidement, mais sincèrement je n'ai pas vraiment accroché. On va dire que j'ai aimé mais sans plus.

J'ai trouvé le début très lent et surtout un peu long à démarrer contrairement aux précédents romans de l'auteur. L'histoire dans son ensemble est prenante, le final est sympa. Seulement j'ai trouvé que les intrigues étaient beaucoup trop simples, trop prévisibles.

Pour ce qui est des personnages je ne me suis attachée à aucuns d'entre eux. Autant j'étais ravie de retrouver le personnage de Madeline du roman "L'appel de l'ange" qui m'avait beaucoup plu mais dans celui-ci, rien. Je l'ai même trouvé ennuyeuse par moment.

J'ai lu quasiment tous les romans de Guillaume Musso. Pour lire "Un appartement à Paris", j'avais préféré attendre qu'il sorte en format poche pour le découvrir car ses derniers romans "La fille de Brooklyn" et "L'instant présent" m'avaient déçu et malheureusement j'ai le même ressenti pour celui-ci.

Ce que j'appréciais de cet auteur s'était sa plume envoûtante. Ces histoires qui me prenaient dès les premières lignes, ces dénouements, ces détails qui me laissaient sans voix et qu'à chaque fois je ne voyaient pas venir. Je lisais ses romans avec passion, j'avais du mal à les poser et en général je les lisais en une journée tellement j'étais captivée par le récit. Je parle de roman comme "Central Park", "Demain" ou même " Parce que je t'aime" qui ont été des gros coup de coeur.

Dernièrement il me manque cet effet de surprise. En lisant ce dernier j'avais déjà plus ou moins deviné où voulait nous amener l'auteur. Alors oui l'histoire est prenante, oui le final est intéressant, c'est un roman qui se lit très facilement comme tous les autres romans de Guillaume Musso mais je ne sais pas, je n'ai pas été conquise.

Même si ses derniers romans m'ont déçu, je continue d'acheter ses livres car j'ai toujours l'espoir de retrouver les sensations que j'éprouvais avant, j'espère toujours retrouver ce petit je ne sais quoi qui me plaisait énormément de l'auteur. Pour celui-ci, la magie n'a pas opéré, on verra bien pour son dernier "La jeune fille et la nuit", mais j'attendrais qu'il sorte en format poche, c'est-à-dire l'année prochaine, pour le lire.

Je vous souhaite de belles lectures et vous dis à très bientôt.

Sarah